CAMPAGNE DE RÉDUCTION DU STRESS ET D'AMELIORATION DU BIEN-ÊTRE

ÉPISODE # 1 : L'installation du chaos

À PEINE RENTRÉ DES VACANCES, ON EST DÉJÀ FATIGUÉ !


Aujourd’hui, je te présente une étude choquante qui te concerne peut-être ?

Alors entrons tout de suite dans le vif du sujet avec ce constat assez décourageant : les bienfaits acquis pendant les vacances ne résistent pas à la rentrée !

 

Si c’est ton cas ne t’inquiète pas, tu vas voir que cela est tout à fait normal…

"L'arbre qui cache la Forêt"

Tu connais sans doute cette expression : "l'arbre qui cache la forêt".

 

Et bien, en voici une très bonne illustration.

 

 

En effet, je viens de lire les résultats d’un sondage dont le thème portait sur la rentrée et les vacances.

 

Selon une étude récente réalisée par l’ Ifop :

 

  • Plus d’un français sur 3 (38%) considère que les bienfaits acquis en vacances ne résistent pas à la rentrée
  • Pour 26% des sondés, les bienfaits santé et forme disparaissent au bout de 3 semaines.
  • Pour 17 % d’entre eux, ils ne durent que 10 jours.
  • Pire encore, plus d’un français sur 10 ne ressent aucun bénéfice !

On a eu beau se reposer, décompresser, se ressourcer pendant ces mois d'été, au final, dès qu’on reprend le travail, tout ça disparaît.

 

Mais, force est de constater que ces phénomènes, même s’ils sont réels, masquent une autre réalité.

 

En fait, le moment de la rentrée agit plutôt comme un révélateur ponctuel (l’arbre) d’une situation bien plus préoccupante et dont on ne parle pas assez : le surplus de stress dans nos vies quotidiennes (la forêt).

Même si tous les médias et les magazines attirent notre attention sur ce phénomène récurrent, le problème de fond n’est pas qu’une question de vacances et ni non plus de rentrée.

 

Si les journalistes, les publicitaires et les « marketeurs » adorent communiquer sur la rentrée c’est parce que ça leur permet de vendre plus de produits, plus de pub ou plus d’exemplaires de leur journaux. Et chaque année ça recommence.

 

 

Mais, le vrai problème quant à lui est présent 365 jours par an.

 

 

Seulement, le reste du temps, on n’y prête pas forcément attention, on fait avec !

 

Se poser les bonnes questions

 

 

Une des questions qu’il faudrait se poser est la suivante : pourquoi se sent-on fatigué ou même épuisé une semaine ou deux après avoir repris ses activités quotidiennes habituelles ? 

Comment se fait-il que notre capital énergie disparaisse aussi vite alors que l’on se sentait gorgé d’énergie en rentrant de vacances ?

 

C’est vrai ça n’a pas l’air normal, et pourtant c’est ce qui se passe dans la vie des gens, comme le montrent très bien les résultats du sondage de l’ Ifop. Et c’est normal !

Pourquoi ?

 

 

Pour faire court, l’essentiel de la réponse tient en 1 mot : le STRESS.

 

Plus exactement, c’est cet excès de stress que l’on subit en permanence sans y prendre garde !

 

Je ne parle pas ici d’un stress lié à un évènement tragique comme la perte d’un être cher.

 

Non, je parle de tous ces petits et moyens stresseurs qui surgissent en permanence dans nos vies souvent sans prévenir.

Comme par exemple se retrouver coincé dans un embouteillage alors qu’on doit prendre l’avion ou le train, ou bien la réflexion désagréable et injustifiée que vient de nous faire un supérieur ou un client.

 

Bref, je suis certain que tu vois très bien ce que je veux dire, les exemples sont (malheureusement ) quotidiens…

 

 

Ces stress du quotidien sont quasi constants et ils prennent de nombreuses formes (physique, émotionnelle, psychologique).

 

Le stress répétitif ou chronique agit comme un voleur d’énergie.

Il nous met sous pression et il siphonne nos réserves.

Nos batteries se retrouvent très rapidement à plat car contrairement à ce que l’on peut croire, il est impossible d’emmagasiner des réserves pour un mois d’avance.

Le corps humain et le système nerveux ne fonctionne pas comme ça.

 

 

C’est un peu comme si tu décidais de stocker du sommeil pour 1 mois d’avance. Ce n’est pas possible.

 

Quand soudain tout bascule


Voici de manière très schématique ce qui se passe.

 

En général, pendant les vacances, on change de rythme.

On profite des vacances pour recharger ses batteries en prenant le soleil, en faisant de l’activité physique en plein air, en mangeant mieux (les fruits et les légumes sont plus abondants en été par exemple), en passant plus de temps avec ceux qu’on aime. Mais  aussi en se reposant davantage, en faisant la grasse matinée, des pauses quand c’est nécessaire, etc.

 

 

L'installation du chaos

Mais soudain, lorsqu’arrive le temps de reprendre son rythme habituel de travail, toute l’énergie qui semblait accumulée, se disperse en quelques jours pour laisser la place au stress (pour certains, une minorité qui anticipe, il s’agit de quelques heures voir quelques jours avant la reprise).

 

D’une part, on est rattrapé par le rythme effréné du quotidien et d’autre part, les bonnes habitudes de l’été (alimentation, repos, activité physique, etc.) tombent rapidement aux oubliettes. 

L’idée même de revoir son patron, d’entendre les réflexions désagréables de son collègue de travail, de retrouver les dossiers en cours, mais aussi de devoir reprendre le rythme de vie agité sans temps mort d’avant les vacances, tout cela suffit à perturber en profondeur l’équilibre physique et psychologique. 

 

Le système nerveux est immédiatement sur-sollicité tout comme notre système hormonal.

Tout cela modifie en profondeur notre état émotionnel.

 

 

Et cela ne concerne pas que les plus anxieux. Tout le monde est concerné. Ce n’est pas un hasard si juste après la rentrée les cours de yoga font le plein de clients. Instinctivement, les gens cherchent des solutions.

 

Dès la reprise, les nombreuses obligations qui nous attendent avec leur lot de situations stressantes anticipées et imprévues finissent par faire fondre comme neige au soleil les bénéfices des vacances. 

 

 

Et rapidement, avec le cumul de stress quotidien, le déséquilibre physique, émotionnel ou mental reprend progressivement sa place et se réinvite dans nos vies...

Heureusement tout ceci n'est pas une fatalité...

Dans le prochain article on verra comment sortir du chaos pour revenir vers plus de régénération. 

Je te dévoilerai le grand paradoxe du stress et je te montrerai une stratégie gagnante que j'enseigne à mes clients.

Tu verras, c'est extrêmement facile à mettre en place.Tu pourras d’ailleurs la mettre en pratique immédiatement afin de constater par toi-même ses bénéfices.

 

À suivre...

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Ela Harwood (vendredi, 03 février 2017 16:15)


    Asking questions are in fact good thing if you are not understanding something completely, however this article gives pleasant understanding yet.

Recevez dès maintenant votre cadeau et accédez gratuitement à de nombreux conseils pour plus d'épanouissement personnel et d'efficacité

au quotidien ...

 

CLIQUEZ ICI


En vous inscrivant ici vous recevrez EN PLUS  les conseils et les stratégies de Frédéric par Email

via sa Newsletter "Ma Vie j'en Profite". Vous pouvez vous désinscrire à tout instant.

 


⬆︎Cliquez IcI
⬆︎Cliquez IcI

ASTUCE :

Pour recevoir toutes mes nouvelles vidéos vous pouvez

également vous abonner à ma Chaine Youtube

en  CLIQUANT ICI